respiration et occupation des milieux de vie

 

                CHAPITRE 1 : Respiration et occupation des milieux de vie

Quel sont les informations apportées par les paroles de cette chanson texte ?

Est-ce que –respirer- concerne uniquement l’Homme ?

Comment savoir si les organismes que nous connaissons respirent ?

I / étude de la respiration chez les êtres vivants.

C’est quoi « respirer » ?

Comment peut-on savoir si un organisme respire ?

a/matériel nécessaire à l’étude de la respiration

c/mise en évidence de la respiration chez d’autres organismes vivants.

Activité 2 : la respiration chez d’autres organismes vivants.

Bilan : chez les végétaux comme chez les animaux, la respiration consiste à absorber du dioxygène et à rejeter du dioxyde de carbone.

II/ des modes de respiration adaptés aux milieux.

Activité 3 : adaptations respiratoires en fonction du milieu de vie.

Bilan : la diversité des appareils et des comportements respiratoires permet aux animaux d’occuper différents milieux.

Chez les animaux, les échanges gazeux se font entre l’air ou l’eau et l’organisme par l’intermédiaire d’organes respiratoires : poumons, branchies, trachées.

respirant dans l’air, animaux vivant dans l’eau.

III/ caractéristiques du milieu et répartition des êtres vivants

a/ étude de la répartition des animaux vivants dans la Vienne.

Activité 4 : détermination des facteurs de répartition des organismes vivants dans un environnement


 


 

Bilan : la répartition des organismes vivants dépend de la teneur en dioxygène de l’eau.

Comment expliquer une variation de la teneur de dioxygène dans un même cours d’eau ?

b/ détermination des facteurs agissant sur la teneur en dioxygène dans la Vienne.

Activité 5 : mise en évidence des facteurs régissant le taux de dioxygène dans l’eau.

Bilan : l’agitation, la température de l’eau influent sur l’oxygénation du milieu.

A la lumière, les végétaux chlorophylliens contribuent à oxygéner le milieu.

Activité 6 : impact de l’homme sur les réserves en dioxygène du milieu et conséquences associées

Bilan : l’Homme par son action sur le milieu peut modifier la teneur en dioxygène de l’eau et donc la répartition des organismes vivants. Il agit sur la biodiversité.


 

Bilan général : les caractéristiques du milieu déterminent les conditions de la respiration et influent ainsi sur la répartition des organismes vivants.

Objectif : établir l’unité de la respiration

Mettre en relation la diversité des appareils et des comportements respiratoires avec l’occupation des milieux.

Mettre en relation la répartition des organismes vivants avec les conditions de la respiration.

Etudier l’influence de l’Homme sur les conditions de la respiration.